Page d'accueil
Contact & Liens
Commander
Informations générales
Informations
sur les substances
     
Risques liés à la sexualité sous l'effet de drogues
Lors de rapports sexuels, les substances psychoactives peuvent avoir un effet intensifiant ou désinhibant. Ces effets peuvent êtres vécus positivement mais ils présentent aussi des risques, en particulier en cas de dosages importants et/ou de polyconsommation. Sous l'effet de substances, tu peux accepter des relations que tu n'aurais pas désirées et tu peux oublier les règles du «safer sex».
Sesso e sostanze a rischio
Alcool: comportements à risque élevé à cause de l'effet désinhibant et de la surestimation de soi. La consommation d'alcool est couramment mise en cause lors de rapports sexuels non protégés!
GHB/GBL: comportements à risque élevé à cause de la perte des inhibitions et de l'hyper sensualité. Parfois, le GHB/GBL est donné à l'insu de la personne dans le but d'abuser d'elle (gouttes K.O.).
Popper: comportements à risque élevé en raison de l'effet stimulant et aphrodisiaque, et de l'insensibilité à la douleur.
Kétamine: comportements à risque élevé à cause de l'effet anesthésiant et de la perte du sens de la réalité.
Crystal (méthamphétamine): comportements à risque élevé en raison de l'effet excitant et aphrodisiaque, et de la surestimation de soi.
Cocaïne: comportements à risque élevé à cause de l'effet désinhibant et de la surestimation de soi. La cocaïne stimule l'irrigation sanguine et favorise l'excitation sexuelle des femmes (pour les hommes au contraire, elle provoque des perturbations de l'érection).

Attention: Il y a encore d'autres substances qui ne sont pas nommées ici et qui peuvent favoriser les comportements à risque!
Pour que le trip sexuel ne devienne pas un «bad trip»
• Consomme des substances psychoactives dans tes pratiques sexuelles uniquement s'il y a accord mutuel avec ton partenaire.
• Avant chaque rapport, discute avec ton partenaire du choix des substances et des dosages que vous souhaitez consommer.
• Fais le point avec ton partenaire sur les pratiques sexuelles qui vous semblent acceptables ou taboues.£
• Convenez d'un signe pour signaler au partenaire qu'il va trop loin.
• Ne consomme jamais au point d'être incapable de te défendre ou de ne pas remarquer les réticences de ton partenaire.
• L'ecstasy, le LSD, les amphétamines et la cocaïne assèchent les muqueuses (augmente les risques de blessures et de déchirure du préservatif). Utilisez du gel lubrifiant avec les préservatifs.
• Les préservatifs et les lubrifiants doivent toujours rester à portée de main. Si les rapports durent longtemps, il est d'autant plus important de changer de préservatif et d'utiliser du lubrifiant (pour la pénétration anale).
Si quelqu'un te drague en soirée...
...et il insiste malgré ton refus clair, informe la sécurité. Si tu as été victime de violence ou d'abus sexuels, adresse-toi à un centre d'aide aux victimes (il en existe dans chaque grande ville. Ils offrent une aide et un accompagnement gratuit). Dénonce le coupable à la police, même si dans ce genre de situation ce n'est pas facile!
Si tu as des rapports sexuels sans protection avec un inconnu...
...il y a un risque d'être infecté par le VIH ou une autre maladie sexuellement transmissible. La prophylaxie post exposition (PEP) peut diminuer le risque d'infection par le VIH. Tu as au maximum 72 heures pour te renseigner auprès d'un bureau de conseil de l'aide suisse contre le sida ou de l'hôpital le plus proche. Une PEP peut être prescrite après évaluation. Le traitement contre le SIDA te sera administré pendant un mois. Il diminue le risque d'une infection après exposition mais ne l'élimine pas à cent pourcent. La prise de ces médicaments entraîne de multiples effets secondaires importants.

...pour les femmes, il y a un risque de grossesse non désirée. Si tu n'utilises pas de contraceptifs, tu peux acheter la «pilule du lendemain» dans une pharmacie - même si tu as moins de dix-huit ans, elle peut être prescrite (par ton médecin généraliste ou un gynécologue, par les bureaux du planning familial ou les urgences de l'hôpital).
Observe ton corps. Si tu remarques le moindre changement (écoulement vaginal ou de l'urètre, changements au niveau de la peau) consulte rapidement un médecin.

Plus d'infos: www.aids.ch
Polyconsommation
2C-B • 2C-I
Alcool
Cannabis
Cocaïne
DMT
DOM • DOI • DOB
Ecstasy
Ephédrine• Caféine
Gaz hilarant • Poppers
GHB • GBL
Héroine
Kétamine
LSD
MDA • MDEA • MBDB
Médicaments
Mescaline
Méthamphétamine
Méthcathinone
Psilocybine
Research Chemicals
Drogues solanacées
Speed
Tabac (nicotine)
Vendus comme...
Sexualité, drogues
et risques
Que faire lors de
problèmes?