Page d'accueil
Contact & Liens
Commander
Informations générales
Informations
sur les substances
     
Substances
Le GHB (gamma-hydroxybutirate) ou «ecstasy liquide» est transformé par l'organisme en substance-signal GABA, qui régule entre autres les états de veille et de sommeil au niveau du cerveau et stimule les hormones de croissance.
Le GBL (gamma-butyrolactone) et le 1,4-butanédiol (BDO) sont des produits précurseurs du GHB, c'est à dire qu'ils peuvent être transformés par l'organisme en GHB.
Aspect: GHB en poudre ou en solution liquide, généralement en solution liquide car la poudre attire l'humidité; GBL sous forme liquide.
Modalité de consommation: avalé.
Dosage: GHB 1 à 2,5 g. (correspond en général de 2 à 5 ml de GHB liquide); GBL 1 à 2 ml. Le dosage dépend du degré de dilution, et dans le cas du GBL c'est encore plus délicat que pour le GHB puisque chaque corps ne l'assimile pas à la même vitesse et pas dans les mêmes quantités. En cas de doute: moins c'est plus!
Effets
Ils sont étroitement liés au dosage et à l'individu. La gamme des effets va de l'euphorie, à la détente, au sommeil profond (comateux) ou à l'inconscience, en passant par la perte des inhibitions, l'intensification des perceptions, éventuellement le besoin de parler, et de légers vertiges ou de la somnolence.
Début des effets: de 10 à 20 min après l'ingestion.
Durée des effets: 1,5 à 3 heures.
Risques et effets secondaires
Plus la dose est élevée, plus il y a de probabilités de nausées, vomissements, vertiges, maux de tête, confusion. Des troubles respiratoires et de la mémoire peuvent apparaître en cas de très
fortes doses, de même que des contractions musculaires incontrôlables, que l'on peut facilement confondre avec de l'épilepsie.
Avec le GHB/GBL, le danger de surdosage involontaire est très important, et ceci également lorsqu'il n'est pas mélangé avec d'autre substances. Les signes d'un surdosage de GHB/GBL sont les suivants : somnolence prononcée, suivie de plusieurs heures d'un profond sommeil impossible ou très difficile à interrompre. De plus, peuvent apparaître des nausées légères à très fortes, des vertiges, des maux de tête, une perte totale des repères, une perte de conscience, une disparition des réflexes et des troubles respiratoires. Suite à une consommation de GHB/GBL, il est très difficile de dire si quelqu'un se trouve dans un état de sommeil profond ou déjà dans le coma. En cas de doute, alerter un médecin!
Attention: Si tu bois de l'alcool avant, pendant ou après la consommation de GHB/GBL, cela peut conduire, même en très faibles quantités, au collapsus (arrêt respiratoire!). En combinaison avec des médicaments antirétroviraux (inhibiteurs de protéase tels que le Kaletra, Reyataz, Crixivan, Norvir, Invirase), le GHB/GBL, même à de faibles doses, peut provoquer la mort (risque de dépression respiratoire, coma et convulsions)!
Attention: le GBL est un produit chimique utilisé à des fins industrielles, il est très corrosif et irritant pour les muqueuses et le foie.
Risques à long terme: une consommation régulière de GHB/GBL peut provoquer des troubles du sommeil, de l'angoisse et des tremblements; il y a un risque de dépendance avec des symptômes psychiques et physiques. La consommation chronique de fortes doses (plusieurs doses par jours), provoque, en cas de sevrage, de graves symptômes physiques.
Safer Use
• Lorsqu'on t'offre du GHB/GBL, renseigne-toi sur l'origine et le dosage de la substance.
• Sois prudent au niveau du dosage! Même si le GHB/GBL n'agit pas (encore), n'en reprend pas. Et si tu le fais quand même, alors prends en une petite quantité. Souvent, c'est le fait d'en reprendre qui provoque un surdosage.
• Renonce à la consommation de GHB/GBL lorsque tu es seul.
• Lorsque tu consommes du GHB/GBL, renonce à tout mélange avec d'autres substances, surtout avec l'alcool!
• Si tu as des relations sexuelles sous GHB/GBL, respecte les règles du «safer sex». Prépare les préservatifs avant de consommer.
• Les personnes atteintes d'épilepsie, de troubles circulatoires ou rénaux ne devraient jamais consommer de GHB/GBL!
• Un sevrage de GHB/GBL ne devrait être fait que sous surveillance médicale.
Polyconsommation
2C-B • 2C-I
Alcool
Cannabis
Cocaïne
DMT
DOM • DOI • DOB
Ecstasy
Ephédrine• Caféine
Gaz hilarant • Poppers
GHB • GBL
Héroine
Kétamine
LSD
MDA • MDEA • MBDB
Médicaments
Mescaline
Méthamphétamine
Méthcathinone
Psilocybine
Research Chemicals
Drogues solanacées
Speed
Tabac (nicotine)
Vendus comme...
Sexualité, drogues
et risques
Que faire lors de
problèmes?