Page d'accueil
Contact & Liens
Commander
Informations générales
Informations
sur les substances
     
Substance
L'alcool éthylique (C2H5OH) est obtenu à partir de la fermentation du sucre de fruits et/ou de céréales.
Aspect: boissons avec divers taux d'alcool. La bière contient entre 3 à 7%, la vodka env. 40% et le rhum jusqu'à 80% d'alcool.
Modalités de consommation: l'alcool est consommé comme boisson et ajouté à des plats ou à des aliments.
Dosage: la concentration d'alcool dans le sang en pour mille () dépend de la quantité consommée, du type d'alcool, du rythme de la consommation ainsi que de facteurs individuels (entre autres: âge, sexe, poids, etc.).
Effets
L'alcool stimule, détend, désinhibe et euphorise. A des doses plus élevées, il ralentit la capacité de réaction, conduit à se surestimer, favorise la loquacité, produit irritabilité et agressivité. Après une consommation excessive: maux d'estomac, nausées et maux de tête (gueule de bois).
Début des effets: c'est après 30 à 60 minutes que l'alcool atteint son niveau le plus élevé dans le sang.
Durée des effets: en moyenne, l'organisme élimine 0,1-0,15 d'alcool par heure. En raison de leurs enzymes, les hommes éliminent plus vite que les femmes.
Risques et effets secondaires
Troubles de l'équilibre et de la parole, troubles de la vue (vision double) et nausées. Le danger d'accident est très élevé car il conduit les usagers à se surestimer et diminue leur capacité de réaction. A très hautes doses (3 à 4 ) hypo- ou hyperthermie, sommeil profond, coma, mort.
Attention: le «binge drinking», c'est-à-dire la consommation de grandes quantités d'alcool dans un temps très court, fait augmenter
rapidement et fortement la teneur en alcool dans le sang, ce qui conduit à augmenter le risque d'intoxication alcoolique.
Conséquences d'une intoxication alcoolique: état comateux, suppression des réflexes vitaux (risque d'étouffement en cas de vomissement, risque d'hypothermie par temps froid). Des crises d'épilepsie peuvent être déclenchées. Risque accru de thrombose, de pression artérielle élevée (ou de basse pression), de dépression respiratoire et de mort cardiaque subite.
Risques à long terme: l'alcool peut provoquer une dépendance avec des symptômes psychiques et physiques. Les symptômes typiques de sevrage sont: agitation, tremblements, nausées et vomissements.
Conséquences possibles d'une consommation soutenue et régulière: dommages à l'ensemble des organes, troubles du système nerveux et de la mémoire.
L'alcool est un cocarcinogène, c'est à dire qu'il renforce nettement l'action cancérigène d'autres substances (comme la fumée de la cigarette par ex.)!
Safer Use
• Ne bois pas par ennui ou parce que tu vas mal.
• Bois avec plaisir et prend le temps qu'il faut.
• Ne bois pas d'alcool l'estomac vide.
• Évite de mélanger différents types de boissons alcoolisées et bois de l'eau (un verre d'eau pour chaque boisson alcoolisée).
• Attention avec les alcopops et les mélanges. Dans ces boissons sucrées, contenant généralement de l'alcool distillé, on ne sent pratiquement pas l'alcool bien qu'une bouteille contienne près de deux verres d'alcool fort. Le risque de surdosage involontaire est donc élevé.
• Renonce à la consommation d'alcool lors de la consommation d'autres substances. L'alcool modifie l'effet des substances ou entraine des effets secondaires dangereux (par ex., GHB + alcool = danger d'asphyxie (étouffement!).
• Qui boit ne conduit pas: utilise les transports publics, prends un taxi ou va à pied.
• La consommation d'alcool pendant la grossesse influence le développement du ftus. De graves conséquences peuvent en résulter pour l'enfant.
• En cas de rapport sexuel sous l'influence de l'alcool, respecte les règles du safer sex.

L'Absinthe, connu sous le nom de «fée verte», est un spiritueux contenant un taux d'alcool élevé (le plus souvent 50-70%) ainsi que de la thuyone. Associée avec l'alcool, la thuyone peut stimuler et, en partie démultiplier des effets d'altération de la conscience. La prudence est de mise en cas de consommation régulière. Une surdose de thuyone se manifeste par des crampes et des symptômes ressemblant à ceux de l'épilepsie.
Polyconsommation
2C-B • 2C-I
Alcool
Cannabis
Cocaïne
DMT
DOM • DOI • DOB
Ecstasy
Ephédrine• Caféine
Gaz hilarant • Poppers
GHB • GBL
Héroine
Kétamine
LSD
MDA • MDEA • MBDB
Médicaments
Mescaline
Méthamphétamine
Méthcathinone
Psilocybine
Research Chemicals
Drogues solanacées
Speed
Tabac (nicotine)
Vendus comme...
Sexualité, drogues
et risques
Que faire lors de
problèmes?